Couteau éthique pour randonneur

Roland Nurier, entrepreneur engagé depuis vingt-cinq ans dans le « commerce inéquitable » , selon ses termes, vient de reprendre l'exploitation d'un couteau de randonnée. Le « tatou », qui devait partir en Chine, « emporté par la logique de la mondialisation » , sera désormais fabriqué en Rhône-Alpes : les composants dans des PME de Thiers, l'assemblage dans des CAT (centres d'aide par le travail pour handicapés), dans le Lyonnais. L'emballage est en papier recyclé, et les intermédiaires sont évités autant…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents