Don d'organes

La pénurie de dons d'organes s'aggrave, notamment du fait de la baisse des accidents de la route. En 2006, 229 patients sont décédés faute d'avoir reçu à temps un greffon, alerte la Fédération France Adot (Association pour le don d'organes et de tissus humains). Et, selon l'Agence de la biomédecine, plus de 12 400 personnes ont eu besoin d'une greffe, mais seulement 4 426 opérations ont pu être réalisées. À la fin de l'année, il y avait 7 264 personnes inscrites. France Adot a donc lancé, le 24 avril, une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents