Diogène libertaire

En 1913, un professeur de philosophie décide soudain d'adopter le style de vie des sages grecs de l'Antiquité et cesse d'enseigner. En hommage à Diogène, il adopte un style de vie dans le plus grand dénuement... Paru en 1920, le Père Diogène est un livre atypique qui fut longtemps oublié, avant qu'une maison d'édition récemment créée ne l'exhume, permettant ainsi de (re)découvrir Han Ryner, écrivain prolifique anarchiste du début du XXe siècle. Une curiosité philosophique enthousiasmante.
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents