Congo pillé

Une quinzaine de militants de Greenpeace, suspendus aux grues, sont parvenus la semaine dernière à immobiliser pendant deux jours le port de La Rochelle, empêchant le déchargement d’une cargaison de bois issu de République démocratique du Congo. L’origine illicite de ce bois est prouvée, soutient l’association. Elle dénonce la participation de la France, premier importateur européen de la région, au pillage du bassin du Congo, deuxième de la forêt tropicale au monde. Le pays a certes participé au gel de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.