La voix de la vielle

Jouée depuis plus de mille ans, la vielle à roue n’est pas qu’une curiosité folklorique. Pour Pascal Lefeuvre, qui se produit dans plusieurs festivals, elle convient à tous les répertoires, même les plus contemporains.

Vous avez appris la guitare classique, vous avez aussi joué du banjo et de l'accordéon. Pourquoi avoir finalement choisi la vielle à roue ? Pascal Lefeuvre : Si j'étais pianiste, me poseriez-vous la même question ? [Rires.] C'est vrai que la vielle à roue est un instrument un peu rare. Pour moi, c'est une histoire d'affinité et d'intimité. Quand j'étais ado, je baignais dans le milieu du folk, la vielle à roue y était l'instrument roi : je l'ai croisée et ai été fasciné par son univers mystérieux. En 1976,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents