Sarkozy contre La Rumeur ?

« La vindicte se poursuit », constate La Rumeur sur son site. Le 11 juillet, la Cour de cassation a en effet renvoyé devant le tribunal un des rappeurs du groupe, Mohamed Bourokba, dit Hamé, pour diffamation. La relaxe avait pourtant été prononcée en première instance puis confirmée en appel, le 23 juin 2006. L'explication de cette volte-face est toute trouvée, selon Hamé et son avocat, puisque c'est Nicolas Sarkozy, aujourd'hui président de la République, qui, en 2002, alors qu'il était ministre de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Emparons-nous du local et refondons la démocratie

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents