Touchez pas à ma classe...

Départs inquiets en vacances. Certaines classes pourraient être supprimées en septembre, entraînant sureffectif ou refus d'inscription. Dans l'établissement Rognoni, à Paris, qui accueille des enfants du spectacle en horaires aménagés, deux classes de CM1 et de CM2 sont menacées. Les parents craignent une disparition du primaire, alors que l'ensemble « école et collège du spectacle est une structure unique dont le bien-fondé et l'efficacité ont été reconnus par la mission parlementaire sur les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents