Rêve de chanteuse

L’album de Stephanie Dosen distille innocence et fraîcheur. On est séduit…

Il est particulièrement agréable de se laisser séduire par une parfaite inconnue comme Stephanie Dosen, rencontrée par hasard dans la jungle de la production discographique. Cette jungle dont la profusion voudrait faire croire à une débauche de créativité, mais qui n'est qu'une illusion, comme chacun sait. Tout ou presque n'est que plastique. L'inspiration est rare. La vie aussi. L'album de Stephanie Dosen, en comparaison de beaucoup d'autres, est une très jolie chose vivante et douce qui distille…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents