850 millions d'euros

850 millions d'euros, c'est ce que devrait rapporter l'instauration, au 1er janvier 2008, de franchises médicales sur les médicaments, les actes paramédicaux et les transports sanitaires. Si cette somme, qui devrait être consacrée au financement du plan Alzheimer et à la lutte contre le cancer, apparaît relativement modeste en regard du déficit annoncé de la Sécu pour 2008 (8,9 milliards d'euros), cette nouvelle contribution plafonnée annuellement à 50 euros pèsera sur les malades (voir p. 14). D'autres…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.