Quand se soigner devient trop cher

La loi sur les franchises médicales met à mal le principe d’accès aux soins pour tous. Les populations défavorisées sont les premières touchées. Témoignages dans un cabinet médical de la cité du Franc-Moisin, à Saint-Denis.

Sonnez et entrez. » Pas beaucoup de questions à se poser avant de franchir la porte du cabinet du docteur Didier Ménard, au septième étage d'une tour de la cité du Franc-Moisin à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). « J'ai des patients de 35 ethnies, mais ils comprennent tous l'inscription sur la porte » , explique le docteur, qui a l'habitude de tutoyer tous ses patients. S'il a choisi, il y a vingt-sept ans, de pratiquer son métier dans un quartier défavorisé, c'est justement pour cette relation de proximité…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.