Toits de secours

Face à la pénurie de logements, les 16-30 ans disposent d’une solution de repli : les foyers pour jeunes travailleurs. Le niveau de service varie, mais la procédure d’entrée y est bien moins contraignante que dans le parc privé.

L'été a permis de retarder le problème, mais, désormais, ils n'y couperont pas. Pour des dizaines de milliers de jeunes, la rentrée commence par la quête fastidieuse d'un logement. Tous connaissent l'intransigeance de propriétaires toujours plus exigeants en termes de garanties, sans parler du cynisme et de la gourmandise des agences immobilières. Les minuscules chambres des cités universitaires sont prises d'assaut. Les aides au logement stagnent tandis que les loyers grimpent, le tout formant un cocktail…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents