« Pour un modèle social européen »

Pour Gilbert Achcar, l’Europe-puissance est une chimère qui gonflerait encore « Pour un modèle social européen »Pour Gilbert Achcar, l’Europe-puissance est une chimère qui gonflerait encore

Dans un article publié dans le Monde du 22 mai 2003, Hubert Védrine écrivait : « Les Européens ne sont toujours pas d'accord sur ce que doit être l'Europe dans le monde, Europe-puissance ou simple espace de paix, de liberté et de prospérité... » Même si ce n'était évidemment pas son intention, l'ancien ministre français des Affaires étrangères définissait ainsi parfaitement les deux termes de l'alternative véritable, qui est bien celle qui oppose, d'une part, l'option de « l'Europe-puissance » et, de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.