La LCR est-elle l’opposition de demain ?

Le congrès qui s’ouvre ce jeudi doit approuver la création d’un nouveau « parti anticapitaliste » et fédérateur. Alors, nouvelle offre à gauche ou répétition de l’histoire ?

Face à la politique ultralibérale de Nicolas Sarkozy et au délitement idéologique du PS, la solution pour la gauche est-elle la création d'un parti anticapitaliste et rassembleur ? Cette question qui traverse aujourd'hui tous les courants de la gauche antilibérale constitue l'enjeu principal du congrès de la LCR, qui se tient jusqu'au 26 janvier. L'événement est observé avec attention par le reste de la gauche, mais aussi avec un certain scepticisme sur la méthode et les objectifs d'un tel parti. Olivier…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.