La médecine du travail en mort clinique ?

Alors que les risques psychosociaux continuent de croître au sein des entreprises, les médecins du travail subissent de multiples pressions. Témoignages.

Pauline Graulle  • 17 janvier 2008 abonné·es

Soulagement à IBM. Le ministre du Travail a invalidé fin novembre, pour vice de forme, la demande de la direction de la compagnie d'informatique, qui entendait remplacer le médecin du travail du site de La Gaude (situé à quelques kilomètres de Nice). Officiellement, la direction d'IBM reprochait à Georges Garoyan son manque d'implication. Officieusement, elle aurait cherché à se débarrasser d'un médecin qui alertait, en juillet 2007, la direction médicale sur l'atmosphère délétère de la compagnie et la grande souffrance au travail de ses salariés.

L'affaire Garoyan-IBM aurait pu rester une anecdote

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 6 minutes