La médecine du travail en mort clinique ?

Alors que les risques psychosociaux continuent de croître au sein des entreprises, les médecins du travail subissent de multiples pressions. Témoignages.

Soulagement à IBM. Le ministre du Travail a invalidé fin novembre, pour vice de forme, la demande de la direction de la compagnie d'informatique, qui entendait remplacer le médecin du travail du site de La Gaude (situé à quelques kilomètres de Nice). Officiellement, la direction d'IBM reprochait à Georges Garoyan son manque d'implication. Officieusement, elle aurait cherché à se débarrasser d'un médecin qui alertait, en juillet 2007, la direction médicale sur l'atmosphère délétère de la compagnie et la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents