Pour eux, c'est « non »

Hostiles au « boycott » du Congrès de Versailles, plusieurs élus socialistes non-signataires de l'appel du CNR se sont engagés publiquement à voter contre la révision constitutionnelle. Laurent Fabius (RMC, 11 janvier) : « Oui j'irai [à Versailles]. C'est normal d'y aller. [...] Nous sommes pour que la question du traité européen soit soumise à référendum. [...] M. Sarkozy est d'un autre avis et veut que ce soit le Parlement qui décide et non pas le peuple. La seule façon que nous ayons de faire que ce…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents