Censure de pub (1)

Politis  • 28 février 2008 abonné·es

Métrobus, la régie publicitaire de la RATP, qui compte Decaux et Publicis parmi ses actionnaires, «a décidé de censurer» une affiche de Courrier international , «prévue pour être placardée à 170 exemplaires en Ile-de-France» . La raison? «Un simple titre de journal sur Nicolas Sarkozy, signé de nos confrères espagnols d’ El Pais qui, une fois traduit, a provoqué des sueurs froides chez les dirigeants de la régie autonome» , raconte le site Rue89, qui a révélé ce caviardage, le 21 février: «Vu de Madrid: Sarkozy ce « grand malade » ». Il était question de «l’ego hypertrophié» de notre président. Intouchable!

Censure de pub (2)

Le groupe Lagardère a fait «encore plus fort que Métrobus» en joignant le ridicule à la censure, rapporte aussi Rue89: «Dans des boutiques Relay de tout le pays, les employés ont dû plier le haut de l’affiche pour que [le] titre sacrilège n’apparaisse pas.» Rappelons que ces kiosques sont la propriété du groupe dont «le président Arnaud Lagardère s’est un jour qualifié de « frère » de Nicolas Sarkozy» .

Copier-coller

En comparant les programmes de 2001 etde 2008 de leur député maire UMP, Richard Dell’Agnola, des citoyens de Thiais (Val-de-Marne) ont noté un «copier-coller» qui reprend jusqu’aux fautes d’orthographes, rapporte Le Parisien (23 février): «Sur 162 propositions, 112 sont identiques à 2001, soit 70% des propositions qui n’ont pas été réalisées» , enragent-ils. Un programme ne s’use que s’il est appliqué.

Politique
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

Derrière la fragile unité des gauches, le spectre de 2027
Analyse 17 juillet 2024 abonné·es

Derrière la fragile unité des gauches, le spectre de 2027

Au cœur des négociations comme en dehors, la question de la prochaine présidentielle traverse les esprits du Nouveau Front populaire.
Par Lucas Sarafian
Y aller ou pas ? La gauche unie face au dilemme du pouvoir
Analyse 17 juillet 2024 libéré

Y aller ou pas ? La gauche unie face au dilemme du pouvoir

En situation de majorité relative, le Nouveau Front populaire pourrait ne pas avoir assez de marge de manœuvre pour appliquer son programme de rupture. Il court le risque d’être disqualifié politiquement mais ne compte pas laisser passer une occasion de gouverner.
Par Lucas Sarafian
À gauche, face au RN, une nécessaire remise en question stratégique
Analyse 17 juillet 2024 abonné·es

À gauche, face au RN, une nécessaire remise en question stratégique

La relative victoire du Nouveau Front populaire aux élections législatives ne doit pas masquer un constat inquiétant. Le Rassemblement national continue de progresser et de s’ancrer. Pour contrer cette hausse, la gauche a tout intérêt à s’implanter localement dans les zones rurales. Pas simple.
Par Hugo Boursier
Une mobilisation populaire éteinte par une gauche irresponsable
Gauche 16 juillet 2024

Une mobilisation populaire éteinte par une gauche irresponsable

Alors que le Nouveau Front populaire a soulevé une espérance chez de nombreuses organisations du mouvement social, les dernières tergiversations quant au nom du Premier ministre ont jeté un froid. Et questionnent la possibilité d’un accompagnement d’un gouvernement de gauche par une mobilisation populaire.
Par Pierre Jequier-Zalc