Théo, le sage

L’ancien président du Conseil représentatif des institutions juives de France évoque ses engagements d’homme de gauche profondément laïque.

Denis Sieffert  • 7 février 2008 abonné·es

Lire Théo Klein est toujours réconfortant. Sa « manière d'être juif » ­ « une » parmi d'autres, suggère-t-il précautionneusement ­ est une constante invitation à la profondeur et au dépassement de l'histoire. Cette façon de résoudre d'apparentes contradictions, non dans la douleur et l'hostilité, mais avec sérénité, agit comme un mode opératoire offert à chacun.

À bientôt 88 ans, l'ancien président du Conseil

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…