Décisions cachées

Au micro de Radio J, dimanche, Laurent Fabius a affirmé que lors du Conseil européen des ministres des finances, le 11février, la France s'était engagée à prendre, après les municipales, des mesures pour «combler les trous» budgétaires. «Vous savez que la France a été mise en accusation à cause de ses déficits» , a rappelé l'ancien Premier ministre socialiste. Selon lui, Christine Lagarde aurait tenu ce discours à ses partenaires: «Écoutez, laissez-nous passer le cap des élections municipales, et ensuite…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents