Le Vaucluse oublie ses handicapés

Dans le Vaucluse, seul département à ne posséder aucune structure d’accueil pour les handicapés moteur, le combat d'une famille pour la création d'un foyer pour personnes handicapées motrices se heurte à d'étranges lenteurs administratives. Raphaël Sardou, lecteur-correspondant de Politis dans le Vaucluse, revient sur l'affaire pour Politis.fr.

Jeudi 14 février 2008, fête des amoureux. Philippe Genest et les siens avaient donné rendez -vous devant la mairie d’Avignon afin de relancer la campagne d’information concernant la situation des personnes handicapées moteur en Vaucluse. Philippe, et son épouse, Christina, accompagnés de leurs deux fils, Eric et Christian, ont rappelé aux nombreuses personnes venues les soutenir leur difficile et douloureux combat, engagé en 1997, pour que soit créée une maison d’accueil et de soins pour handicapés moteur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents