« Des mots sur la souffrance »

À l’origine de la réédition du livre « Toyota, l’usine du désespoir »,
de Satoshi Kamata,
le sociologue Paul Jobin*
explique comment le « toyotisme », système de production fondé sur l’intensification du travail, s’est diffusé partout dans le monde.

En 1972, le journaliste Satoshi Kamata a travaillé pendant six mois comme ouvrier chez Toyota. Pourquoi rééditer aujourd'hui ce livre qui retrace son expérience ? Paul Jobin : Toyota est un système total pour ne pas dire totalitaire~: toutes les écoutilles sont verrouillées, c'est le sous-marin. C'est pourquoi ce livre est fondamental pour les ouvriers. Il raconte tout de ce qu'ils vivent au jour le jour. J'ai rencontré les ouvriers de l'usine Toyota de Valenciennes. J'ai pu constater que ce livre était un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents