Humaine féerie

Le cirque tzigane Romanès propose à Paris son dernier spectacle, « Rien dans les poches ». Des exercices poétiques entre humour et burlesque, sur des musiques inspirées par l’Inde, l’Espagne ou les Balkans.

À deux encablures de la porte de Champerret. Boulevard de Reims. Paris, XVIIe arrondissement. Une dizaine de caravanes jaunes, pourpres et vertes occupent un espace clos de palissades et d'arbres. Au milieu, un chapiteau de cinq cents places. À l'intérieur encore de cette structure en oignon, trapèze, cordes tendues et cercles. Le cirque tzigane Romanès y présente son dernier spectacle, Rien dans les poches . On y retrouve ce qui a fait la réputation de la troupe dirigée par Delia et Alexandre Romanès. Des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents