Les collectifs davantage unitaires

Lors de la réunion de leur coordination nationale, les collectifs antilibéraux se sont mis d’accord sur un nom ainsi que sur une ligne politique : rassembler largement à gauche.

Jean-Baptiste Quiot  • 10 avril 2008 abonné·es

La coordination nationale des collectifs antilibéraux a réuni 94 délégués des collectifs de 38 départements, les 29 et 30 mars à Saint-Denis. Après la désillusion de l'élection présidentielle et les doutes sur la ligne politique à défendre, la réunion a marqué un double renouveau. Le premier est générationnel : « Sur les 90 délégués présents, une bonne quarantaine avaient entre 30 et 45 ans », raconte Pierre Cours-Salies. Le second, plus inattendu, est la démonstration

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 4 minutes