Quand Vincennes déménage à Saint-Denis

En faisant détruire les locaux et en imposant le transfert de Paris-VIII à Saint-Denis, Alice Saunier-Seïté pensait bien en finir avec l’ « esprit » de la faculté.

EN PRIVÉ, COMMENTANT LA DESTRUCTION et l’exil de Paris-VIII à Saint-Denis en 1980, Alice Saunier-Séïté, secrétaire d’État aux Universités sous Giscard, ricana : « De quoi se plaignent-ils ? Leurs nouveaux bâtiments seront situés entre la rue de la Liberté, l’avenue Lénine et l’avenue Stalingrad, et ils sont chez les communistes. » Deux ans plus tôt, s’appuyant sur une rumeur, elle avait expliqué aux députés qu’un cheval avait obtenu une licence à Paris-VIII (il s’agissait en réalité du canular d’un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents