Damietta rejette l’usine

DESOUKI/AFP « Au nom de la santé de nos enfants, dites “non” à E-Agrium ! » Fin avril, ils étaient 2 000 manifestants à?défiler devant les bureaux du gouverneur de Damietta, en Égypte, pour exiger l’arrêt de la construction d’une usine d’engrais à proximité de la ville, à 190 km au Nord-Est du Caire. Ils semblent sur le point d’obtenir gain de cause. Le gouvernement, qui a délivré les autorisations, a beau jeu désormais de réclamer au Canadien Agrium, codétenteur d’E-Agrium, l’accord de la population, qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents