Ailleurs

L’impossible scrutin Au Zimbabwe, le chef de l’opposition, Morgan Tsvangirat, a jugé « impossible » l’organisation d’un second tour de l’élection présidentielle. Le chef du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) a renoncé, dimanche, à participer au second tour, alors qu’il était largement en tête à l’issue du premier. Beaucoup des partisans de M. Tsvangirat ont été arrêtés par la police du dictateur Robert Mugabé, et certains ont été abattus. Lui-même a dû se réfugier à l’ambassade des Pays-Bas à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents