Homme de main

La Fondation Cartier-Bresson propose une rétrospective Saul Steinberg. Des collages et des dessins à la fois satiriques et ludiques.

Jean-Claude Renard  • 12 juin 2008 abonné·es

Première confrontation artistique : l’atelier de son père, relieur et fabricant de boîtes de chocolat, de rouges à lèvres, souvent décorées de reproductions de peintures ou d’imageries kitsch. Un véritable «collège des collages». Pas loin, un oncle horloger, deux autres peintres. C’est bien assez pour créer des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes