« Une atteinte aux principes du droit »

Monique Crinon
et Christine Delphy* pointent les contradictions de la procédure d’annulation de mariage – l’épouse ayant menti sur sa virginité –
qui a récemment défrayé la chronique.

Le jugement du TGI de Lille sur l’annulation d’un mariage suscite un grand débat en France. Les féministes, mais aussi les porte-parole de plusieurs partis et le médiateur de la République demandent que ce jugement soit cassé, comme contraire aux droits des femmes ; dans le même temps, la « culture musulmane » est tenue pour responsable. […] Cependant, ce jugement pose de réels problèmes, comme la loi dont il s’inspire. Et il faut dissocier les deux aspects ; il faut parvenir à critiquer le jugement sans…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.