Des pistes pour le financement

Face au déficit 2008 de l’assurance maladie, évalué à 4,1 milliards d’euros, le gouvernement prévoit un plan d’économies. Pourtant, des moyens de financement existent.

Thierry Brun  et  Jean-Baptiste Quiot  • 3 juillet 2008 abonné·es

Comme chaque année à la même période, le déficit de la Sécurité sociale est l’objet de toutes les attentions. Évalué à 4,1 milliards d’euros pour 2008, celui de la branche maladie est le principal levier politique utilisé par le gouvernement pour prôner des économies et adopter des mesures réduisant l’accès à l’assurance maladie collective. D’où le ballon d’essai lancé le 24 juin par le directeur de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam), Frédéric Van Roekeghem. Dans un entretien accordé au quotidien les Échos, il a présenté un plan d’économies de plus de 3 milliards d’euros, dont un volet sur les affections de longue durée (ALD : cancer, diabète, sida, etc.), aux conséquences néfastes pour les plus modestes. L’hypothèse d’une baisse de la prise en charge de ces ALD, désormais exclue du plan d’économies, a permis de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 8 minutes