« Donner au consommateur des éléments de choix »

Le réseau de commerce équitable FLO International, dont est membre Max Havelaar France, s’est livré durant un an à une analyse de son action. Christophe Alliot, coordinateur de ce chantier, en livre les premiers résultats.

Philippe Chibani-Jacquot  • 3 juillet 2008 abonné·es

Qu’est-il sorti de cette année de réflexion menée au sein de FLO International [^2] ?

Christophe Alliot : Plus qu’un document stratégique, il en sort une charte des fondamentaux qui nous servira de guide d’action et d’outil d’évaluation de nos objectifs. Cette charte répond aux questions : pour qui est-on là, pour apporter quoi, sous quelle forme, avec quels engagements et quels espoirs d’aller plus loin ? C’est important, car ce qui a fait le succès du système FLO, c’est son pragmatisme. Mais, avec la forte

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes