Rémi De Vos : l’aventure du off

Depuis des années, Rémi De Vos trace le sillon d’un théâtre plutôt social, dans un mélange original de dureté et de fantaisie. Son œuvre, à présent, émerge. En attendant d’être joué à la rentrée par Niels Arestrup au Studio des Champs-Élysées, il sera l’un des auteurs du « off » (et aussi du Théâtre du peuple, à Bussang, dans les Vosges).

Gilles Costaz  • 3 juillet 2008 abonné·es

Qu’est ce que le « off » évoque pour vous ?

Rémi De Vos : C’est un festival où, presque chaque année, il y a une troupe qui joue ma pièce Débrayage, sur le travail et le chômage. Pour moi, cette année, c’est l’occasion de mettre en scène le texte d’un ami, Renaud Danner, Stan Kokovitch, acteur. C’est un très bon comédien, et son texte sur la schizophrénie de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 2 minutes