Union européenne: la soumettre ou la démettre

Christophe Ventura, signataire de notre appel, dénonce le refus des élites d’entendre la voix des peuples et invite à la construction, dans chaque État, d’une gauche radicale de gouver nement.

Christophe Ventura  • 3 juillet 2008 abonné·es

L’Union européenne (UE) persiste et signe. Elle se fera contre les peuples. Et, désormais, sa stratégie à moyen terme est fixée. Si le traité « n’entrera pas en vigueur au 1er janvier 2009 » , Nicolas Sarkozy [^2] a néanmoins dévoilé, vendredi 20 juin, les réponses de l’UE au « non » irlandais. Non-renégociation, contre l’avis écrasant des électeurs du « non » en Irlande, du traité – « une renégociation du traité est exclue. On ne va pas

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes