Facture d’eau salée

Selon une nouvelle enquête de l’association UFC-Que choisir, un tiers
des sommes réglées par les 4 millions d’usagers au Syndicat des eaux d’Île-de-France ne seraient pas justifiées.

Olivier Vilain  • 25 septembre 2008 abonné·es

La puissante association de consommateurs UFC-Que choisir vient de rendre publique une enquête très détaillée sur la note que règlent les 4 millions d’habitants desservis par le Syndicat des eaux d’Île-de-France (Sedif). Ce dernier est l’organisme de gestion de l’eau le plus important de France, avec 144 communes desservies, principalement du sud des Hauts-de-Seine et du Val-d’Oise, ainsi que de l’ouest du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 5 minutes