Bonnes intentions et bonnes affaires

Un an après le Grenelle de l’environnement, on relève beaucoup de pétitions de principe et quelques avancées, surtout quand celles-ci se traduisent par de gros contrats pour le BTP.

Claude-Marie Vadrot  • 30 octobre 2008 abonné·es

Pour la seconde fois dans l’histoire de la Ve République, une loi sur l’écologie et l’environnement a été adoptée à la quasi-unanimité : 526 voix contre 4 (dont trois Verts s’étant illustrés dans l’abstention). En 1976, la loi sur la protection de la nature avait fait mieux, en n’enregistrant qu’une abstention. Impression dominante : à droite comme à gauche, les députés sont satisfaits de s’être enfin débarrassés de ce sparadrap qui leur

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 5 minutes