« Face aux attaques de la droite… »

La coordination nationale
des Collectifs unitaires souhaite enrichir l’Appel de « Politis »
de ses propositions,
et appelle de ses vœux un rassemblement durable
de la gauche opposée au libéralisme. (A lire aussi, quelques informations sur la **réunion nationale de Gennevilliers autour de l’Appel** .)

Politis  • 2 octobre 2008 abonné·es

La coordination nationale des Collectifs unitaires – pour une alternative au libéralisme (CNCU) a décidé de s’inscrire dans la démarche de l’Appel lancé par Politis. Elle souhaite y porter quelques propositions, en espérant que d’autres contributions, venant d’horizons divers, viendront enrichir les échanges en vue de la réunion du 11 octobre. Sont publiés ici de larges extraits d’un texte rédigé par sa Commission nationale d’animation [^2].

Illustration - « Face aux attaques de la droite… »


Lors des Assises nationales des collectifs unitaires, en décembre 2007.
Michel Soudais

1) Un front permanent, pour ne pas laisser les luttes isolées (…)
Nous n’avons aucune difficulté à nous engager à participer à un cadre unitaire permanent de réflexion et d’action, comme le propose Politis . Ce cadre doit être utile et constructif face aux attaques de la droite et du Medef. Nous devons au moins pouvoir, ensemble, de manière coordonnée, relayer les actions et les propositions qui émanent de divers cadres unitaires de lutte (…). Nous proposons que soit créé dès le 11 octobre un front permanent pour assurer une solidarité (…) aux mobilisations porteuses de résistance et d’alternatives.

2) Des débats sans tabou (…)
Nous souhaitons qu’une série de discussions soit organisée, (…) surtout sur les sujets qui peuvent être sources de désaccords entre nous. Il s’agit de débattre aussi bien d’aspects « tactiques » ou « stratégiques » que de questions thématiques. En voici quelques exemples : le féminisme, l’antiracisme, la République, la laïcité, le mode de développement, la démocratie, libéralisme et capitalisme, droit à l’emploi et droit au revenu, droit de vote des étrangers et régularisation des sans-papiers, les garanties sociales et les transformations du travail, impérialismes et guerres… (…) Ces discussions viseraient à cerner d’éventuels désaccords, pour évaluer si et comment nous pouvons les surmonter. Il s’agit, le 11 octobre, de s’engager à organiser ces discussions.

3) Des listes unitaires aux européennes
Nous proposons que soit débattue l’idée d’un appel à la constitution pour les élections européennes de listes rassemblant les forces du « non » de gauche au traité constitutionnel européen en 2005 et des hommes et des femmes résolu-e-s à agir pour une Europe sociale, écologique, féministe, antiraciste, altermondialiste, contre les guerres, et démocratique. Le travail effectué dans le Collectif pour une autre Europe montre que, du côté du contenu, il n’y a aucun obstacle à la constitution de ce front électoral. Nous souhaitons que toutes les composantes présentes s’engagent à construire ces listes communes.

4) Vers une nouvelle force politique
Sans vouloir précipiter les choses, nous souhaitons que la constitution d’une force politique nouvelle soit un objectif affirmé. En associant à cette construction des militant-e-s de réseaux citoyens, d’associations de lutte, d’organisations syndicales, féministes, antiracistes, altermondialistes, écologistes, il s’agit de rassembler de manière durable l’ensemble de la gauche (…) opposée au libéralisme économique. Ce rassemblement ne peut s’inscrire dans une nouvelle formule de la « gauche plurielle », qui a accéléré la libéralisation de l’économie française, sous peine de subir un nouvel échec.

5) Un comité de liaison (…)
Afin d’assurer le suivi national des tâches définies le 11 octobre, nous proposons que soit créé un comité de liaison de la gauche de transformation sociale et écologique. De façon à assurer la diversité de celles et ceux qui s’inscrivent dans cette dynamique, il serait composé de militant-e-s de diverses régions (syndicalistes, politiques, associatifs, culturels…) et de représentant-e-s des différentes organisations et sensibilités. Ce comité resterait prêt à accueillir de nouvelles composantes. Ses rôles seraient d’offrir un cadre de rencontres régulières et d’assurer la circulation de l’information, d’encourager aux débats prévus, de suggérer à l’occasion des réactions communes… Le comité national n’aurait aucune prééminence sur les cadres similaires que nous pourrions inviter à créer dans les départements et dans les localités (…).

Une dynamique positive,
pour ouvrir l’horizon
La dynamique unitaire et cette journée constituent pour la CNCU un élément positif dans une période marquée par des reculs sociaux et politiques majeurs. La CNCU est résolue à travailler pour dégager les convergences et les axes essentiels qui doivent permettre de contrer la politique de la droite (…), de répondre à l’urgence sociale et écologiste, de construire une véritable alternative de gauche que les options majoritaires du PS refusent actuellement. Mettre ce pouvoir en échec, créer les conditions d’une crise politique à partir des mobilisations sociales est légitime, des solutions alternatives existent. Cela suppose de créer les conditions pour que la gauche de transformation ne soit pas cantonnée à un rôle de témoignage. Nous espérons ainsi que le NPA s’inscrira dès aujourd’hui dans une dynamique de coopération dans les initiatives, et d’élaboration commune d’alternatives. Seule l’action convergente, unitaire, ample, autour des exigences partagées ouvrira l’horizon.

[^2]: Le texte complet est sur le site .

Politique
Temps de lecture : 4 minutes

Pour aller plus loin…

Une mobilisation populaire éteinte par une gauche irresponsable
Gauche 16 juillet 2024

Une mobilisation populaire éteinte par une gauche irresponsable

Alors que le Nouveau Front populaire a soulevé une espérance chez de nombreuses organisations du mouvement social, les dernières tergiversations quant au nom du Premier ministre ont jeté un froid. Et questionnent la possibilité d’un accompagnement d’un gouvernement de gauche par une mobilisation populaire.
Par Pierre Jequier-Zalc
Après des jours de négociations, le Nouveau Front populaire en proie à mille et un doutes
Politique 12 juillet 2024

Après des jours de négociations, le Nouveau Front populaire en proie à mille et un doutes

Coalition, Premier ministre, contrat de gouvernement… Socialistes, écologistes, communistes et insoumis tentent d’imaginer des voies de sortie pour accéder au pouvoir. Mais encore faut-il réussir à accorder ses violons.
Par Lucas Sarafian
« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »
Enquête 12 juillet 2024

« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »

Le maintien de Gabriel Attal à Matignon est une situation inédite qui pose un réel problème politique et démocratique. À gauche, le Président est attaqué sur ses accommodements avec la Constitution et son refus de reconnaître le résultat des urnes.
Par Nils Wilcke
« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »
Entretien 10 juillet 2024

« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »

À l’issue des législatives anticipées, le Rassemblement national a remporté 143 sièges. Un résultat en deçà des attentes du parti, lequel gagne néanmoins du terrain partout et va continuer à bénéficier d’une dynamique électorale, estime la politiste Nonna Mayer.
Par Pauline Migevant