Les résistants du travail

En dépit des idées reçues, la conflictualité sociale augmente en France. Trois livres analysent les formes contemporaines de lutte portées au quotidien par les salariés.

Pauline Graulle  • 23 octobre 2008 abonné·es

On la dit dépassée, écrasée, émiettée. Morte et enterrée. « Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s’en aperçoit » , se félicitait même récemment Nicolas Sarkozy. Comme si la lutte n’existait plus. Et pourtant, la contestation perdure bel et bien. Vivace, inventive, constructive, même ! Derrière l’apparente anesthésie du corps social et la désyndicalisation, loin des grandes grèves médiatiques ou de spectaculaires actions « coup-de-poing », les révoltes germent ici et là. Encore faut-il prendre la peine d’en chercher les traces dans les open spaces ou au détour d’une chaîne de montage. À mille lieues des mobilisations

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Temps de lecture : 6 minutes