Une trop visible absence

À la suite de la réunion nationale des signataires
de l’Appel
de « Politis », Mireille Fanon-Mendès France* s’interroge sur la faible représentation des immigrés et des citoyens d’outre-mer.

Mireille Fanon-Mendès France  • 23 octobre 2008 abonné·es

L’appel de Politis oblige les initiateurs, les signataires et tous ceux qui sont dans l’attente de la construction d’une alternative à gauche à s’interroger sur le constat fait lors de la réunion du 11 octobre. À Gennevilliers, il y avait bien des jeunes, des plus vieux, des femmes et beaucoup d’hommes, mais le miroir proposé ne renvoyait qu’une part

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes