Abolition des privilèges

Un système économique et social a toujours pour cœur un système de pouvoirs et de propriété. Le capitalisme est usuellement défini par la propriété privée des moyens de production et par le pouvoir des détenteurs du capital d’exploiter à leur profit le travail de salariés qui ne possèdent que leur force de travail. Sous cet angle, la période actuelle a des allures de « pur capitalisme 1 » : les actionnaires sont au pouvoir et contrôlent les profits, au point que les entreprises et leurs composantes sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.