Barroso rigide

Politis  • 4 décembre 2008 abonné·es

La Commission européenne bloque-t-elle le plan bancaire français ? Dimanche, sur LCI, José Manuel Barroso dément… à moitié. « Il n’y a pas de blocage. Il y a un examen fait avec toute la rigueur » nécessaire pour ne pas introduire « des distorsions dans la concurrence » . Octroyer 10,5 milliards en prêts à six banques pour leur recapitalisation en échange d’un surcroît de crédits aux entreprises et aux particuliers chiffonne la Commission, qui craint qu’elles gagnent ainsi des clients grâce à ces aides d’État, ce qui serait une distorsion de concurrence. Or, l’obligation de la Commission, a rappelé M. Barroso, est « d’appliquer les règles, si on ne respecte pas les règles, c’est la loi de la jungle ». Et si le crédit se fait trop rare ?

Politique
Temps de lecture : 1 minute

Pour aller plus loin…

« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »
Enquête 12 juillet 2024

« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »

Le maintien de Gabriel Attal à Matignon est une situation inédite qui pose un réel problème politique et démocratique. À gauche, le Président est attaqué sur ses accommodements avec la Constitution et son refus de reconnaître le résultat des urnes.
Par Nils Wilcke
« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »
Entretien 10 juillet 2024

« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »

À l’issue des législatives anticipées, le Rassemblement national a remporté 143 sièges. Un résultat en deçà des attentes du parti, lequel gagne néanmoins du terrain partout et va continuer à bénéficier d’une dynamique électorale, estime la politiste Nonna Mayer.
Par Pauline Migevant
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc
À Villers-Cotterêts, un électorat RN (très) décomplexé
Reportage 10 juillet 2024

À Villers-Cotterêts, un électorat RN (très) décomplexé

Dirigée par le parti d’extrême droite depuis dix ans, la commune des Hauts-de-France a voté à 47 % pour Jordan Bardella aux élections européennes. Jocelyn Dessigny, lui aussi du RN, élu député au premier tour, a recueilli 53 % des voix des électeurs de la 5e circonscription de l’Aisne. Nous sommes allés à leur rencontre.
Par Tristan Dereuddre