L’égalité relative

L’enseignement est gratuit en France depuis 1881.
Mais l’école reste une source de dépenses importante pour les familles, donc d’injustices.

« Je suis institutrice dans une école gratuite, publique et obligatoire » , répète la princesse Dézécolle dans la Belle Lisse Poire du prince de Motordu de Pef (Gallimard, 1980). Pas un hasard : en France, l’école publique est gratuite et laïque depuis les lois Ferry de 1881 et 1882. Un principe qui a été étendu du primaire au secondaire par la loi du 31 mai 1933. Pourquoi, alors, cette polémique, chaque automne, sur le coût de la rentrée ? L’école ne serait-elle pas si gratuite qu’on le dit ? En fait, ce…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents