Poznan, poker final

Klamar/AFP Deuxième semaine, c’est l’entrée des gros bras, à Poznan en Pologne, au sommet « climat » de l’ONU : les ministres viennent tenter de conclure aux forceps de millimétriques avancées, contre lesquelles s’arc-boute chaque pays à tour de rôle. L’Europe de l’Est, Pologne en tête ? Veulent qu’on les laisse brûler leur charbon. L’Allemagne ? Touche pas à mes grosses cylindrées. La France ? Ben, supernucléaire à la rescousse, tiens ! Tout ça, c’est l’Europe, qui voudrait bien être porte-étendard, et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.