Virage dangereux

La Commission Varinard durcit la justice des mineurs et banalise l’enfermement.

En avril, Rachida Dati avait chargé la commission Varinard de réformer l’ordonnance de 1945 régissant la justice des mineurs. Texte dont la ministre de la Justice promettait surtout d’inverser le principe fondateur qui assure la primauté de ­l’éducatif sur le répressif. C’est en route : la commission, qui a rendu son rapport de 200 pages le 3 décembre, a élaboré une liste de 70 propositions, en tête desquelles le passage de la responsabilité pénale à 12 ans, la création d’un tribunal des mineurs à juge…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.