Le monstre Gazprom

Le géant gazier est une arme politique redoutable entre les mains de Vladimir Poutine, et la crise ne le rend pas moins dangereux, bien au contraire.

Société privée et cotée en Bourse, Gazprom conduit et traduit les choix géopolitiques de la Russie. Elle n’a en effet que les apparences de l’indépendance puisque, depuis des années, elle est administrée par des obligés ou des compagnons de Vladimir Poutine. Le président russe Medvedev en présida le conseil d’administration, aidé par le PDG actuel, Alexeï Miller, lui aussi venu de l’administration de Saint-Pétersbourg, comme leur illustre parrain. En quelques années, avec quelques complices, ils ont réussi…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.