Tranche de rire napolitaine

Avec « La Grande Magie », Laurent Laffargue réhabilite le génial Eduardo de Filippo.

Gilles Costaz  • 8 janvier 2009 abonné·es

C’est le sort des baladins qui font rire : on les applaudit, on les oublie, on les redécouvre et on les oublie à nouveau. Le Napolitain Eduardo de Filippo (1900-1984) n’était pas un simple rigolo puisqu’on peut aisément le situer à une hauteur proche de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes