Droits dans le mur

Les députés adoptent le projet de loi Boutin, qui contredit les propositions des associations.

Les députés ne pourront pas dire qu’ils n’étaient pas prévenus. Voilà des mois que le Collectif des associations unies s’insurge contre le projet de loi « de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion », défendu par la ministre du Logement et de la Ville, Christine Boutin. Cet automne, il leur avait envoyé une liste de quatorze amendements déclinés en trois axes : réintroduire dans le projet de loi les propositions du député Étienne Pinte, auteur d’un épais rapport sur l’hébergement…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.