Les canards sont-ils enchaînés ?

La presse française souffre d’une crise qui menace la survie de certains titres. En cause : une augmentation des coûts et une chute des ressources publicitaires. Mais aussi une trop grande proximité de certains organes avec le pouvoir. Un dossier à lire dans notre rubrique Médias , avec notamment une interview de Jean-François Kahn.

On a beau être critique envers « les médias », on ne saurait se réjouir des difficultés d’une presse confrontée aujourd’hui à une crise qui met en péril plusieurs titres. Un journal qui disparaît, c’est toujours une défaite de la démocratie. Or, si les grands titres de notre presse quotidienne survivent encore, c’est peu dire qu’ils vacillent. Une baisse de l’ordre de 4,4 % en valeur est attendue pour le bilan de 2008, selon les Nouvelles Messageries de la presse parisienne. De licenciements en départs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents