Un nouveau président à la tête de « Pour Politis »

L’association des lecteurs et du personnel de Politis a tenu samedi son assemblée générale annuelle, et profondément renouvelé son conseil d’administration.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’assemblée générale annuelle
– la troisième du genre – de l’association « Pour Politis » s’est tenue samedi 14 février dans un lieu désormais traditionnel, le Caveau de la République, à Paris, où nous accueille aimablement Hugues Leforestier. Les dessins de presse de Faujour, Tignous et quelques autres, évoquant « un autre monde (qui, bien sûr, est) possible » , et les travers de la mondialisation, exposés sur les murs, semblaient avoir été affichés à notre intention. « En ces temps difficiles, on a aussi besoin de rire » , a noté Patrick Piro, président sortant de l’association, en guise d’accueil des quelque soixante lecteurs qui avaient fait le déplacement. Après un compte rendu d’activité, présenté conjointement par Patrick Piro, Bruno Oliviers (Tours), Gérard Vincent (Nice), Paule Devillaine (Paris), Didier Delinotte (Lille), Raphaël Sardou (Avignon) et Françoise Borel (Paris), d’où il ressort que l’association a pulvérisé son record de présence dans des salons du livre, manifestations écologistes ou solidaires, et meetings (70 rendez-vous), assurant une large promotion de notre journal. Parmi d’autres activités, Raphaël Sardou a évoqué le premier « prix Politis » pour des élèves de BTS, avec l’espoir que cette initiative s’étendra en 2009.

Patrick Piro a rappelé que « Pour Politis » comptait au 14 février 348 adhérents, soit une vingtaine de plus que l’année précédente à la même époque. Il a informé l’AG que l’association avait embauché à tiers-temps Pauline Bureau, pour assurer le secrétariat
1. Après un rapide échange sur les initiatives que l’association pourrait prendre cette année, les rapports (financier et d’activité) ont été adoptés à l’unanimité.

La seconde partie de la journée a été consacrée à un dialogue sur l’entreprise Politis SAS et sur le journal. Rappelons que « Pour Politis », créée pour recueillir les fonds versés par les lecteurs au moment de la session-reprise de Politis en octobre-novembre 2006, est l’actionnaire majoritaire de Politis SAS, à hauteur de 65 %. Toutes les précisions ont donc été apportées aux « lecteurs-actionnaires » présents sur les chiffres (les deux dernières années ont été largement bénéficiaires), l’évolution du journal, la nouvelle maquette, la qualité du papier, le nouveau site (qui ouvrira le 10 mars), les campagnes d’abonnements que nous envisageons en partenariat avec des associations, les suites de l’Appel de Politis lancé le 14 mai dernier, mais aussi sur la politique salariale, avec un alignement progressif sur la grille du Syndicat professionnel de la presse magazine et d’opinion (SPPMO). Tour à tour, Denis Sieffert, Isabelle Péresse et Christophe Kantcheff ont répondu aux questions posées. L’accent a été mis sur la nécessité de gagner des lecteurs jeunes. D’où la nécessité d’améliorer la forme du journal, d’investir davantage sur le site et d’être plus pédagogues, sans rien céder sur le fond de nos engagements.

Au terme d’un échange très riche et dynamique, Patrick Piro a proposé d’importantes modifications au sein du conseil d’administration [[L’élection du conseil d’administration a été acquise à l’unanimité moins une abstention.
Une modification statutaire concernant la validation des décisions du CA a été adoptée à l’unanimité moins un contre.]]. Après deux années de mandat, il a souhaité que la présidence soit assurée par un membre du collège des adhérents (c’est-à-dire par un lecteur). C’est Jean-Paul Hébert, de Rouen, qui a été élu par le nouveau CA, qui comprend sept membres du collège adhérents (les lecteurs) et huit membres du collège des fondateurs (les salariés de Politis) .

Qui est Jean-Paul Hébert ? Laissons-le se présenter lui-même : « Je suis économiste spécialisé sur les questions d’économie de la défense et des transferts d’armement. Avec Alain Joxe, j’anime à l’École des hautes études en sciences sociales le Centre interdisciplinaire de recherches sur la paix et d’études stratégiques, qui publie le bulletin le Débat stratégique. Je milite à la Ligue des droits de l’homme et à l’association France Palestine solidarité. Abonné à Politis depuis le premier numéro, j’ai apporté ma contribution à la souscription, mais aussi en en faisant la publicité. Dans la période de recomposition actuelle, j’essaie comme bien d’autres d’œuvrer à une unification des forces de gauche alternative. Par ailleurs, un développement de l’audience de Politis dans les milieux universitaires de la recherche me paraît être un objectif à viser, et je suis prêt à participer à une réflexion et à une initiative dans ce domaine. »
Une première réunion du nouveau CA se tiendra le 17 avril.


  1. Pauline Bureau assure une permanence chaque mardi : 10 h-18 h, 01 55 25 86 75 (ou 86 86),


Adhérez en ligne :

N. B. Un compte rendu de l’AG plus détaillé sera disponible dans quelques jours sur le site http://association.pour-politis.org

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.