Le travail, un concept démodé

La crise conjoncturelle de l’emploi ravive les thèses du philosophe André Gorz, pour qui, en raison des gains de productivité, le travail est condamné à disparaître.

Pauline Graulle  • 26 mars 2009 abonné·es

«L’économie n’a plus besoin – et aura de moins en moins besoin – du travail de tous et de toutes. [...] La “société du travail” est caduque » , écrivait en 1988 le philosophe André Gorz  [^2]. Vingt et un ans plus tard, la crise semble lui

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 2 minutes