Dossier : 29 janvier, 19 mars... Et maintenant ?

« Les militants sont menacés »

Professeur d’anglais à Sciences-Po Rennes, Jacques Harel est aussi un militant d’Attac Saint-Malo-Jersey. Il a notamment œuvré pour l’implication des Jersiais dans la lutte contre les paradis fiscaux.

Mener des actions contre un paradis fiscal comme Jersey n’est pas évident. Comment avez-vous rallié les habitants à votre cause ? Jacques Harel I Cela remonte à 2001, quand on a mis en place les comités Attac du Grand-Ouest. L’idée nous est venue de préparer une manifestation à Jersey même. Nous sommes allés sur place négocier avec les autorités. Cela a duré huit mois. Nous avons aussi fait venir des représentants à Saint-Malo. Au fil des négociations, nous avons sympathisé avec des Jersiais qui voulaient…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents