Des pieds sur Terre

Un recueil de poèmes du Libanais Abbas Beydoun sur la douleur.

«Je ne sais pas ce qu’on fait avec deux jambes coupées. » Abbas Beydoun pose des questions qui font rire et pleurer. Qui soulagent autant qu’elles mettent à nu la douleur. Portes de Beyrouth et autres poèmes , qui réunit des extraits de deux recueils parus originellement au Liban, semble traversé de long en large par une plaie. Mais comme chacun sait, une plaie dessine aussi un sourire. Abbas Beydoun n’est pas spécialement porté sur le lyrisme ni sur le dolorisme. Pourtant, la blessure est le thème…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.