De quels droits?/Les machines battues par le papier

La fiabilité des machines à voter avait été fortement mise en cause lors de l’élection présidentielle de 2007, amenant tous les partis politiques sauf l’UMP à demander un moratoire sur leur utilisation. En cause, leur vulnérabilité aux pannes et à d’éventuelles intrusions extérieures, l’impossibilité pour l’électeur de savoir si son vote a été correctement enregistré, et l’impossibilité d’effectuer un recomptage a posteriori , faute de trace papier. Depuis, le sujet est quelque peu passé aux oubliettes. On…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents